Skip to main content

L’usine PSA-Mulhouse est passée à une seule ligne de production

Après 400 millions d’euros d’investissements et une mise en place plus longue que prévue, l’usine PSA-Mulhouse à Sausheim (Haut-Rhin) travaille désormais sur une seule ligne de production.  Cette évolution, annoncée en 2014, permet à l’usine de produire des véhicules de gamme plus élevée qu’auparavant. 500 contrats d’intérim ne seront pas reconduits.

in L’Usine Nouvelle, par Didier Bonnet, 30-05-2018


L’usine PSA-Mulhouse à Sausheim (Haut-Rhin) a entièrement basculé au “mono-flux”, c’est à dire la production des différents modèles sur une seule ligne. Cette évolution entamée voici quatre ans, fait suite à la décision de PSA de transformer totalement le site mulhousien, dont la survie était en question au début du siècle. Ces phases de transformation ont entraîné des évolutions progressives dans l’organisation de l’usine. La dernière équipe qui produisait la Citroën C4 et la DS4 sur une ligne spécifique, uniquement pendant les week-ends, a été arrêtée fin mai, selon les syndicats. Près de 500 intérimaires ne verront pas leur contrat renouvelé.

L’Usine “moderne” est opérationnelle

L’usine concentre sa production sur une seule ligne pour trois véhicules : la Peugeot 2008, la DS7 et les premiers exemplaires de la nouvelle Peugeot 508. “Le montage des voitures a été entièrement réaménagé. Une des deux anciennes lignes a été entièrement démantelée et même les locaux ont été repensés, redécorés et réaménagés”, indiquait la direction du site à l’Usine nouvelle, en mars 2017.

Les véhicules sont assemblés sur des plateformes d’une trentaine de mètres carrés, sur laquelle agissent différents opérateurs. Il est désormais possible de faire monter ou descendre très facilement la voiture selon les tâches à accomplir ainsi que la taille des ouvriers. L’apport en pièces détachées est effectué dans des bacs avec des kits de pièces. Le full kitting est désormais effectif sur cette ligne, avec les réaménagements de la logistique en conséquence, notamment la réduction des stockages et l’automatisation complète des approvisionnements du montage : ce sont des chariots guidés par des réseaux magnétiques installés dans le sol qui desservent les plateformes.

Profitant des espaces dégagés par la réorganisation de l’usine, des sous-traitants ont commencé à s’établir à la proximité immédiate de la ligne de montage, pour l’assemblage des pots d’échappement ou le montage des planches de bord.

L’usine PSA-Mulhouse présente à ce jour un effectif de 6 550 salariés dont 1 500 intérimaires.

 


 

 

Deixe uma resposta

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios marcados com *

Este site utiliza o Akismet para reduzir spam. Fica a saber como são processados os dados dos comentários.